Cumulative Layout Shift (CLS)

Méthode de collecte : Navigateur web (API)

Le Cumulative Layout Shift mesure l’impact des décalages d’interface significatifs, les layout shifts, qui peuvent frustrer ou perturber les utilisateurs et utilisatrices durant toute la durée de vie de la page.

L’algorithme du CLS surveille tous les layout shifts du contexte courant. Il ne tient donc pas compte du contenu des iframes présentes sur la page.

Les layout shifts qui se produisent moins de 500 ms après une interaction utilisateur dite "active" sont ignorés. Cela comprend entre autres les clics, les saisies clavier, ou le redimensionnement de la fenêtre. Le survol, le scroll et la mise à jour par glissement vertical du doigt ne sont pas considérés comme des interactions utilisateur "actives".

Tous les autres layout shifts sont évalués en fonction de deux critères : la surface totale concernée par le déplacement et la distance parcourue par les éléments. Le Cumulative Layout Shift est la somme de l’ensemble des layout shifts considérés.

Google estime que pour offrir une bonne expérience utilisateur, les propriétaires de sites doivent avoir pour objectif un CLS inférieur à 0.1, pour 75% des utilisateurs et utilisatrices.

Pour améliorer votre Cumulative Layout Shift, assurez-vous que le navigateur dispose des informations nécessaires à allouer le bon espace à vos images et iframes (y compris publicitaires), même s’il ne les a pas encore chargées. Pour cela, prenez soin d’en expliciter la largeur et la hauteur, ou le ratio.

À SAVOIR !
Le Cumulative Layout Shift fait partie des Core Web Vitals. Google a annoncé utiliser les Core Web Vitals (Page Experience) comme signal de ranking en 2021.

Revenir au sommaire